La sexualité consciente

LA SEXUALITÉ CONSCIENTE

Le long chemin du déconditionnement et de la guérison !

Sexualité Consciente

La sexualité consciente, voici une expression que nous pouvons lire de plus en plus souvent.
Bien évidemment dans les textes des sites de tantra et stages proposés mais aussi dans toutes les parutions bien-être (magasines, sites, etc…).

Mais en comprenons-nous toute la portée et l’importance ?
Notre expérience, nous amène à penser que non, pas encore !
Le chemin pour que toutes et tous ayons une véritable compréhension de ses deux mots assemblés « sexualité consciente » est encore bien loin du but que se donne cette expression.
La lecture et l’interprétation s’arrêtent souvent à la lecture du premier mot « sexualité », malheureusement.

La sexualité consciente ou sacrée, c’est quoi au juste ?

Nous aimons moins cette deuxième version (« sacrée ») car il n’y a pas d’incursion d’un dieu ou d’une divinité quelconque dans cet instant mais uniquement deux humains en présence l’un pour l’autre et pour eux même dans la lumière de leur(s) vérité(s) de l’instant.

La sexualité consciente, notre définition (elle ne fait pas office de loi mais se base sur le concret) :

– C’est un rendez-vous que deux êtres se donnent pour se rencontrer en ayant le temps nécessaire pour cela.
– C’est une bulle intemporelle où le temps n’a pas de prise.
– C’est un instant sans recherche de finalité, seul le voyage compte.
– C’est un moment de connexion profond à l’autre et à soi (voilà encore un point que nous éclaircirons plus loin !).
– C’est un consentement permanent entre les envies et désirs, de soi et de l’autre.
– C’est une rencontre où la sexualité (comme comprise et décrite dans notre société et sur les sites pornographiques) est exclue et n’est pas la chose primordiale. En exagérant de peu, on peu dire qu’elle est accessoire.
– C’est un espace où l’on devient immortel (puisque nous sommes hors de la linéarité du temps, peut-être est-ce cela le côté sacré ?).
– C’est vivre, avec soi et l’autre, dans la lumière de ses vérités.

La sexualité consciente, comment la mettre en place dans ma vie et dans ma relation ?

Tout commence, et de cela vous pouvez en faire des vérités premières, par :
– Prendre conscience et accepter ce que nous sommes, bons et mauvais côtés, afin de pouvoir transcender :
Avoir pleinement conscience de qui l’on est, dans la vérité crue et non pas dans le déni, pour amener une prise de conscience de nos côtés obscures pour pouvoir y amener de la lumière et progresser. Croyez-nous, ce n’est pas un travail facile, ni agréable. Aller là où cela fait mal demande énormément de temps et de courage !
– La guérison de nos blessures passées :
Comment s’abandonner au plaisir de caresser une abeille entrain de butiner une fleur, si l’on reste sur le traumatisme de la douleur que l’on a vécu lors d’un été lointain où l’on a été piqué ?
Ces blessures / traumatismes peuvent être d’ordre psychologique (harcèlement, pression, dévalorisation, etc…), d’ordre sexuel (viol, violence, accouchement, expérience désastreuse, etc…), mais aussi d’ordre physique (coups, violence, malformation physique, corps vieillissant, etc…). La guérison de ces blessures est un long et parfois difficile chemin initiatique qui demande beaucoup de courage et, souvent d’être accompagné par une personne extérieure pour nous aider (il n’y a aucune honte à demander de l’aider, bien au contraire !).
– Le déconditionnement de ce que la société, les groupes, les religions, nos parents, l’école, notre mode de vie, notre vécu, nous ont inculqué ou imposé comme modèle de sexualité :
Depuis notre plus jeune âge on nous apprend à bien se tenir, à être poli, connaître les mathématiques, vivre dans les préceptes de la religion de nos parents, à être productif, etc… Mais où nous parle t’on de sexualité, de comment elle née, comment la vivre ? Nulle part véritablement ! Et ce n’est pas le visionnage de films pornographiques qui vont améliorer les choses, loin s’en faut !
– Ne plus avoir d’attentes ni de projections envers l’autre :
Nous sommes les seuls responsables de notre épanouissement sexuel ! On ne peut attendre de l’autre qu’il soit dans votre tête et votre corps pour connaître vos envies du moment et qu’il vous procure les attentions que vous attendez. Tout comme, on ne peut attendre de l’autre qu’il change ou qu’il devienne quelqu’un(e) d’autre, il est simplement !
– Trouver et établir un mode de communication sincère et libre avec l’autre :
Il est important de pouvoir s’exprimer librement avec l’autre sinon nous vivrons dans la frustration de ne pas avoir pu dire certaine chose à l’instant où nous en avions besoin. Et c’est encore plus vrai dans la sexualité.
Se sentir écouté et compris par l’autre grâce à un discours clair et précis. Établir un espace de confiance où l’on peut tout exprimer sans craindre le jugement de l’autre.

La sexualité sacrée, la conclusion :

Ce n’est pas en un jour qu‘un enfant apprend à marcher ! C’est petit pas par petit pas que cela se fait.
Ce ne sera pas en une journée, en un stage que vous pourrez appréhender tous les aspects qu’implique à mettre en place la sexualité consciente.

Il vous appartient d’être vigilant à ce qui vous est proposé, de poser et de vous poser les bonnes questions, celles qui comptent vraiment pour vous !
Exemples :
– L’âge des intervenants : A 30 ans, sauf quelques prodiges, personnes n’a véritablement conscience de sa pleine sexualité et sensualité. En tout cas cela n’a pas été notre cas !
– Le cursus des intervenants : le nombre d’année qu’ils pratiquent cet accompagnement, leur formation, …
– La qualité de leur programme : les questions à vous poser sont « suis-je capable aujourd’hui de pouvoir suivre cet accompagnement ? » et « est-ce que cela résonne en moi et trouve écho à mon besoin ? ».

La sexualité consciente est juste un chemin lumineux sur lequel vous vous engagez, vous et l’autre, sans but et sans pression d’aucune sorte.
Il est à découvrir au fur et à mesure et d’en apprécier chaque instant passionnément !
Il n’existe pas de chemin unique pour y arriver, ni de recette miracle en 6 ou 10 points.
Il est propre à chacun / chacune et est unique !

A celles et ceux qui serait curieux de cela, n’hésitez pas à nous contacter, nous pourrons faire connaissance et en discuter ensemble.

Ou retrouver notre programme d’accompagnement en cliquant ici.

 

Avec amour,
Claudine et Stéphane.