HOMMAGE A TOUTES LES FEMMES

Je voudrais rendre un hommage à toutes les femmes qui mènent un combat dans leur vie à l’occasion de l’entrée au Panthéon (30 novembre 2021) de Mme. Freda Josephine McDonald, connue sous le nom de Joséphine Baker. Chanteuse, danseuse, actrice, meneuse de revue, résistante française et Maman.

Je souhaite retracer un peu le parcours de la vie de cette femme noire remarquable.
Née le 3 juin 1906 à St Louis (Missouri – USA), elle vient d’une famille pauvre et travail grâce à sa mère chez de riches familles blanches pour aider à nourrir sa famille et quitte l’école en 1920.
Elle se marie la 1ère fois à 13 ans. Elle se mariera 5 fois en tout quand même !
Elle quitte son second mari à l’âge de 16 ans et veux devenir une star de Broadway. Ce qu’elle deviendra à force de volonté à la tête de la « Revue Nègre ».
Militante contre le racisme et l’émancipation, elle soutiendra le mouvement américain des droits civiques.
Elle arrive en France en 1925, et passe en 1ère partie de la « Revue Nègre » juste vêtue de son pagne de bananes et de quelques colliers sur des rythmes de tambours. Elle va passer sur les plus grandes scènes parisiennes.
Elle obtient la nationalité française en 1937, car c’est en France qu’elle a su ce qu’était être libre.
Au début de la seconde guerre mondiale, elle chante pour les troupes. Mais dès 1939, devient agent du contre-espionnage. En 1940, devient agent des services secrets de la France Libre, dissimulant dans ses partitions de musique les informations qu’elle recueille.
En 1943, elle reçoit des mains du Général De Gaulle, la distinction de la Croix de Lorraine en or. Elle la revendra et fera don de cet argent au profit de la résistance.
Pour son parcours courageux durant la guerre, elle a reçu en distinction : La Médaille de la Résistance avec Rosette, Chevalier de la Légion d’Honneur, La Croix de Guerre avec Palme.
Elle devient aussi l’égérie de la mode Haute-couture française en collaborant avec Dior et Balmain.
En 1941, après une grossesse, elle donne naissance à un enfant mort-né. Et subit une hystérectomie, lui interdisant d’être Maman naturellement.
A partir de 1951, elle décide de fonder sa « Tribu Arc-en-ciel », en adoptant 12 enfants (2 filles et 10 garçons) de 12 nationalités différentes. Pour lesquels elle était le pilier de cette grande famille, imprégnant les valeurs de l’amour inconditionnel, de l’intégration et de la fraternité universelle.
Elle connait aussi des périodes de grandes difficultés financières, jusqu’à devoir dormir dehors.
Elle décède dans le 12 avril 1975, juste après une rétrospective remarquée : « Joséphine à Bobino ».

En mémoire de cette femme qui est née noire à une époque où ce n’était pas la bonne couleur dans son pays, portée par ses rêves de devenir une star de Broadway – et ce malgré les obstacles de sa conditions – pour y être arrivée. Qui s’était investi à porter haut les valeurs de l’émancipation de la femme et de la liberté universel pour tous, tout en tenant à sa manière un rôle durant la guerre, avec cette joie qu’elle incarnait. Cette femme qui devant le refus de la nature au droit d’être Maman est allée au-delà en adoptant douze enfants de toutes nationalités pour encore prôner l’égalité. A cette femme qui a su aussi rebondir devant les difficultés financières de sa vie.
A cette femme de tous les combats. Bravo, Madame !

A vous Mesdames !
Femmes du quotidien, Mamans, Épouses, Amantes, Conseillère, Sœurs, Tantes, Grands-mères, Femmes sur le chemin, Femmes Blessées, …
Je voudrais vous dire merci et vous envoyer tout mon amour !
Merci pour tous les costumes que vous endossés tour à tour tout au long de votre parcours.
Comme une comédienne sur la grande scène de la vie.
Affrontant avec force et courage les obstacles se mettant sur votre chemin.

Rappelez-vous que même s’il existe de grands hommes, c’est parce qu’il y a toujours une grande femme avec lui.

Merci d’honorer ma vie de votre présence !

Stéphane.
Éveil & Sens
https://eveil-sens.com

Copyright 2020 © Éveil & Sens – Tous droits réservés